agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR Temps et Territoires Portails : www - étudiants - personnels UFR Temps et Territoires

Vous êtes ici : fr > Formations > Masters > Géographie et aménagement > Master Gestion de l'environnement

Master Gestion de l'environnement

 
Mention Gestion de l'environnement
Parcours Gestion intégrée des ressources naturelles et des dynamiques environnementales et paysagères (GRAINE)

Accès rapides


Objectifs du master


L’ambition de ce master « gestion de l’environnement » est de délivrer une formation pluridisciplinaire sur l’environnement (les processus et rythmes de ses évolutions, les modalités passées et actuelles de son exploitation et de sa gestion), de façon à en favoriser une gestion intégrée au plein sens du terme (héritages, dynamiques actuelles, relations, valeurs et usages) comme à stimuler la recherche scientifique dans ce champ. L’objectif est d’associer :
  • un contenu théorique et réflexif sur l’environnement et les notions associées (paysage, nature, protection, restauration, résilience, ressources, gestion, discours…) ;
  • une connaissance de la dynamique quaternaire et contemporaine des milieux continentaux (processus, évolutions/changements, crises, modes d’exploitation, méthodes de mesure et d’analyse) ;
  • une formation à la gestion des environnements actuels (cadre réglementaire, politiques, aménagement, prospective, diagnostic, gestion des ressources physiques et immatérielles, économie écologique, économie de l’environnement) ;
  • la maîtrise des outils d’étude, de représentation et de gestion de l’espace mais aussi l’acquisition d’informations environnementales, leur traitement et leurs limites (métrologie, SIG, télédétection, terrain, bases de données documentaires, archives, outils de modélisation…).
Par son ouverture à des terrains extra-européens, ce master vise également à intéresser les étudiant.es à d’autres modes de gestion ou de protection que ceux qui ont cours en France.

 

Organisation du master


Ce master est co-accrédité par cinq établissements de l’Université de Lyon : l’Université Lumière Lyon 2 – l’Université Jean Moulin Lyon 3 – l’Université Jean Monnet (UJM), Saint-étienne – l’École des Mines de Saint-étienne (EMSE) – l’École Normale supérieure de Lyon.
Il est adossé aux structures de recherches suivantes :
  • L’ UMR 5133 CNRS ArchéOrient « Environnements et sociétés de l’Orient ancien » ;
  • L’ UMR 5600 CNRS EVS « Environnement Ville Société » ;
  • L’EA 666-Lyon3, Institut du Droit de l’Environnement ;
  • Le GIS Pilot (Redéploiement Post-Industriel : Loire Territoires urbains) ;
  • Le GIS ZABR (Zone Atelier Bassin du Rhône) ;
  • Le Labex DRIIHM (Dispositif de Recherche Interdisciplinaire sur les Interactions Hommes-Milieux, notamment l’Observatoire Hommes-Milieux Vallée du Rhône) ;
  • Le Labex IMU (Intelligence des Mondes Urbains) ;
  • Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) et la thématique « Science & ingénierie du développement durable » ;
  • Le Labex Risque, environnement (candidature en cours).

Trois parcours sont proposés :

La formation est organisée en deux années, sur quatre semestres. Les enseignements du semestre 1, pour l’essentiel communs aux trois parcours, sont mutualisés entre établissements. Un module d’approfondissement et de pré-orientation est proposé en complément du socle commun, préfigurant les parcours proposés pour l’année de master 2. Le volume horaire dévolu à cette amorce de spécialisation en master 1 varie selon les établissements impliqués dans la formation.

La spécialisation par parcours-type débute réellement au semestre 2 (stage ou mémoire de recherche), sauf pour le parcours Géosystème dont la spécialisation apparaît dès le semestre 1, puis elle est davantage développée sur la deuxième année, particulièrement au cours du semestre 3. Les semestres pairs (2 et 4) de cette formation comportent un stage obligatoire, d’une durée de 4 mois minimum, mais pouvant aller jusqu’à 6 mois.

Certaines UE sont communes aux différents parcours.

Objectifs du parcours GRAINE


L’objectif général du parcours GRAINE (Gestion intégrée des Ressources naturelles et des dynamiques et environnementales et paysagères) est de proposer une formation pluridisciplinaire sur l’environnement et sa gestion à partir des questionnements et des compétences développées dans le champ de la géographie et des sciences connexes (écologie, géomorphologie, géoarchéologie, histoire, aménagement, ethnographie, économie, droit, communication, sociologie, anthropologie).

Ce parcours oriente la formation sur les paysages et les ressources naturelles en mettant l’accent sur les trajectoires d’évolution, leur mesure et l’apport de leur prise en compte dans la gestion actuelle de l’environnement. La place accordée à l’histoire environnementale est un élément d’originalité du cursus.

Du point de vue thématique, deux axes principaux organisent la formation. Ils correspondent autant à des champs de spécialité des enseignant.es qu’à des profils de compétences et de futures orientations professionnelles ou scientifiques :

  • L’axe « Espaces, protection, paysages », privilégiera les approches spatiales de l’environnement (écosystèmes et paysages, conflits et médiations, populations et savoirs locaux).
  • L’axe « Héritages, risques, érosions » sera davantage centré sur la dimension temporelle (à la fois chronologique et sédimentaire) intégrant les héritages, les risques, les impacts (et paléo-impacts), ainsi que l’évaluation des ressources biotiques et abiotiques.
 

Connaissances à acquérir


Au cours des deux années de formation, les étudiant.es auront acquis des connaissances dans les domaines suivants :
  • Concepts et notions relatifs à l’environnement ( nature, changement, évolution, paysage, héritages…)
  • Enjeux et controverses actuels ( protection, exploitation, mesure, aléas, risques, pollutions…)
  • Processus et dynamiques des milieux continentaux ( trajectoires historiques, fonctionnements, écologie du paysage)
  • Législation environnementale et cadres d’application ( droit, modes de gouvernances, espaces protégés)
  • Évaluation environnementale, médiation et communication
  • Pratiques de l’observation et de la mesure des environnements ( terrain, laboratoire)

Compétences à acquérir


Les compétences acquises au cours de la formation seront de plusieurs ordres :
  • Capacité à positionner l’expérience de l’environnement dans le champ scientifique et opérationnel (recul critique, veille scientifique, capacité d’évolution des pratiques personnelles, identification de nouvelles problématiques)
  • Identification, mesure et analyse des effets des activités humaines sur les milieux en vue de proposer des mesures de gestion
  • Exploitation et restitution de l’information (analyse statistique, cartographie, rédaction de rapports, notes et fiches techniques, travaux d’étude...)
  • Production de documents cartographiques
  • Interprétation et critique des sources de connaissance (rapports d’études, notices et cahiers techniques, articles scientifiques, archives...)
  • Élaboration et planification de projets, de plans de gestion, de schémas d’aménagement, de réponse à des appels d’offres (cahier des charges, planification d’actions, plan de charge...)
  • Évaluation de la cohérence des actions vis-à-vis des cadres législatifs, économiques et sociaux tout en tenant compte des impératifs environnementaux et de la société locale
  • Animation d’une équipe de travail, de réunions et, plus globalement, communication
  • Mobilisation et gestion des finances
  • Maîtrise des outils techniques (SIG, bases de données, statistiques, métrologie, protocoles de laboratoire).
Les outils numériques seront intégrés à la formation, notamment par l’usage de la plateforme de cours et un enseignement à la veille bibliographique et aux bases de données.
 

Modalités pédagogiques


Le diplôme national de master est obtenu après l’acquisition de 120 crédits capitalisables, répartis sur 4 semestres, après la licence. La formation dispensée comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués et, lorsqu'elle l'exige, un ou plusieurs stages. Elle comprend également une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études personnels. Le diplôme national de master ne peut être délivré qu'après validation de l'aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère dont l’enseignement doit être inscrit dans les parcours-types de formation. Les masters visent une insertion professionnelle de haut niveau, à bac + 5, et permettent la poursuite d’études en doctorat. Les mentions de master sont organisées autour de parcours-types plus spécialisés. La formation se construit dans chaque mention sur la base d'un socle partagé de compétences et de savoirs à l'ensemble des parcours-types qui permettent de valoriser les particularités du diplôme, les compétences ou les métiers concernés.

Un grand nombre de masters du site de Lyon Saint-Étienne sont le fruit d'une coopération forte entre plusieurs établissements du site.

Contrôle des connaissances


Les enseignements délivrés au cours des semestres 1 et 3 sont évalués par des oraux, des examens écrits et/ou la restitution de dossiers ou de fiches. Les semestres 2 et 4 sont consacrés à des stages (de recherche ou professionnels) dont le déroulement et le contenu sont restitués sous la forme d’un rapport rédigé. Celui-ci est soutenu oralement devant un jury qui évalue le stage et statue sur sa validation.
 

Débouchés


Cette formation vise les secteurs d’activité suivants :
  • Les établissements publics et les administrations en France ou à l’étranger (Parcs, Inventaire Forestier National, Conservatoires des espaces naturels, Directions Départementales, Conseil d’Architecture de l’Urbanisme et de l’Environnement, Communauté Européenne...)
  • Les collectivités territoriales (services de l’environnement, du paysage)
  • Les syndicats (Grands sites de France, patrimoine UNESCO...)
  • Les ONG et associations nationales et internationales travaillant dans le domaine de l’environnement
  • Les institutions ou organismes de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Les bureaux d’étude ou les cabinets d’expertise (évaluation environnementale et paysagère, études d’impact / aléas, restauration ou requalification écologique / paysagère)
  • Les entreprises ou les sociétés d’extraction de matières premières (bois / roches / mines...)
  • Les métiers de l’animation environnementale / éco-sensibilisation / journalisme scientifique


Les métiers et profils de postes accessibles sont variés :
  • Chargé.es de mission ou de projets (syndicats, entreprises)
  • Expert.es ou consultant.es dans le domaine de l’environnement (bureaux d’études, ONG)
  • Chercheurs/cheuse ou enseignant.es-chercheurs/cheuses (Institut de Recherche pour le Développement - IRD, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement - CIRAD, Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS, Universités…)
  • Directeurs/trices de services de l’environnement (collectivités, entreprises)
  • Journaliste scientifique ou essayiste

Ouverture internationale


Les partenariats développés avec des universités ou des organismes permettent d’envisager des stages et/ou une poursuite post-master (thèse ou emploi) à l’étranger.

- GRAINE : partenariats au sein d’un réseau de 5 universités en Europe (Belgique, Grande-Bretagne, Italie, Roumanie, Suède), 2 au Proche-Orient (Liban, Jordanie), 5 en Afrique (Afrique du Sud, Éthiopie, Tunisie, Maroc, Kenya) et 2 en Asie (Japon, Inde) ; projet d’internationalisation de la formation avec l’Institut des Régions Arides (Tunisie).
- PGAE: collaborations envisagées avec la Pologne (Katowice) et le pays de Galles (Swansea).
- Géosystèmes environnementaux : partenariats avec le Canada (Université Moncton, Montréal), partenariats envisagés avec des universités d’Afrique (Sénégal, Côte d’Ivoire, Égypte, Maroc, Madagascar) et du Moyen-Orient (Liban, Iran).

Publics visés


Cette mention de master est ouverte à des étudiant.es titulaires de licences de sciences humaines (Géographie et aménagement, histoire, archéologie, ethnologie, anthropologie), de sciences de la vie et de la Terre (géologie, biologie, écologie, agronomie), de sciences sociales, de sciences pour l’ingénieur, d’architecture ou issu.es de cursus délivrant des compétences sur l’environnement (paysagisme..).
Les promotions attendues sont de 15-20 étudiant.es par parcours de Master 2.

Pré-requis


  • une très bonne maîtrise de la langue française (parlé, écrite) ;
  • une connaissance correcte de la langue anglaise ;
  • une bonne capacité à rédiger des documents synthétiques ;
  • en fonction du parcours visé : bonne aptitude au travail de terrain, capacité à produire des documents graphiques et cartographiques, intérêt pour le travail de laboratoire, sur archives ou pour la métrologie de terrain.

Modalités d'inscription


Suite à la publication de la loi n°2016-1828 du 23 décembre 2016, l'admission en master 1ere année est subordonnée au succès de l'examen d'un dossier de candidature suivi le cas échéant d'un entretien et/ou d'épreuves écrites. Le dossier de candidature est constitué des pièces suivantes : formulaire de candidature, lettre de motivation, curriculum vitae, diplômes et relevés de notes des études supérieures en France ou à l'étranger. Pour certaines mentions de master, des pièces complémentaires peuvent être exigées. Les dates limites de dépôt des dossiers de candidature sont fixées chaque année universitaire et font l'objet d'une publication sur le site internet de l'université Lyon 2.

Sont concerné.es les étudiant.es de l'université Lyon 2, les étudiant.es venant d'un autre établissement d'enseignement supérieur français ou de l'Union européenne, ainsi que les candidat.es à la VAE. Les étudiant.es de nationalité étrangère hors Union européenne suivent la procédure CampusFrance ou déposent un dossier de candidature selon leur situation.

Inscription des étudiant.es internationaux/ales


Candidat.es de l’Union Européenne, de l’Espace Économique Européen ou de la Suisse
Inscription en L2, L3, M1, M2 ou doctorat : dossier de "Demande d'accès" (téléchargeable courant mai sur le site des composantes ou via E-candidat).

Etudiant.es non européen.nes
Inscription en L2, L3, M1, M2, Doctorat :
  • Vous résidez dans un pays équipé de Campus France : la procédure CEF/Campus France est en ligne sur le site Campus France de votre pays
  • Vous résidez en France ou dans un pays non équipé de Campus France : vous devez déposer un dossier "Demande d'Accès" (téléchargeable courant mai sur le site des composantes ou via E-candidat)

 

Plus d'informations


mise à jour le 7 juin 2019


Candidatures

Première session
M1 : 23 avril au 20 mai
M2 : 20 mai au 17 juin

Deuxième session
M1 : 15 juillet au 23 août
M2 : 15 juillet au 27 août
sur e-candidat

Contacts

Responsable pédagogique :
Nicolas Jacob
nicolas.jacob@univ-lyon2.fr

Secrétariat :
Erwan Le Texier
masters-geo@listes.univ-lyon2.fr
Bureau E1015
ouvert 9h-12h
04 78 77 44 14
5, av Pierre Mendès-France
C.P. 11 - Bâtiment Europe
69676 Bron cedex

Autres parcours

Universités partenaires










Université Lumière Lyon 2