agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR Temps et Territoires Portails : www - étudiants - personnels UFR Temps et Territoires

Vous êtes ici : fr > Formations > Licences > L2 - L3 Histoire de l'art et archéologie > UE - Histoire de l'art, archéologie > 3e année Histoire de l'Art > 2017 - 2018 - S6 - CM - Techniques et Méthodes de l'écrit aux concours.

2017 - 2018 - S6 - CM - Techniques et Méthodes de l'écrit aux concours.

 
Frédéric Montégu
Il s'agira dans ce cours, d'aider les étudiants à mieux aborder les différents concours et ce, d'une manière pragmatique :

Préparation à la dissertation : méthodologie et mise en place de l'introduction, du développement, ainsi que de la conclusion; analyses de différentes problématiques en cours ; structuration du plan.

Analyses de textes théoriques : méthodologie de l'analyse ; exemples proposés en cours, allant de l'antiquité jusqu'à nos jours ; ces exemples seront issus de champs disciplinaires à la fois différents et complémentaires : Esthétique & philosophie de l'art; Histoire de l'art ; Sociologie de l'art ; Psychanalyse de l'art ; Anthropologie de l'art ; Sémiologie de l'art.

Vocabulaire : savoir interroger les nombreuses définitions concernant telle ou telle problématique. Analyses de définitions en cours. Constitution de lexiques techniques et de répertoires spécialisés.

Analyses de documents iconographiques :
1. Outils pour la réalisation d'un commentaire (écrit).
2. Méthodologie / description d'un objet : contextualisation ; analyse plastique ; analyse sémantique (thématiques à développer); analyse comparative.
3. Analyse (éventuelle) d'un décalage entre l'objet et sa reproduction.
4. Présentation formelle du commentaire.
5. Analyses de documents iconographiques en cours.

Présentation de différentes bibliographies, générales ou spécialisées

Analyse des rapports de jurys.

Étude des sujets de concours.

Présentation :

Passage éminemment dialectique, au carrefour des conflits où l'individu se définit comme un champ de forces contradictoires, donc vivantes, l'image peut être le lieu des paradoxes et des polémiques : c'est qu'elle est alors l’œuvre d'une pensée qui s'insurge contre les idéologies simplificatrices, les slogans, les mots d'ordre, les idées attendues, les stéréotypes imposés par la société qui, envahie par la production d'images, finit par perdre jusqu'au recul nécessaire pour les voir. Saisir l'image dans les termes d'une réflexion critique n'est donc pas seulement une expérience esthétique. C'est aussi une démarche analytique.

Thématique à développer : « L'image ».

Quelles images ?

L'image-objet (dessin, gravure, peinture, photographie, photogramme...) est l'apparition sur le support d'une représentation qui ressemble à quelque chose de réel ou de possiblement réel. D'emblée, cette définition introduit une discussion relative à l'écart entre le réel et sa représentation imagée qui peut être un motif d'appréciation mais aussi de dépréciation. L'image peut se révéler aussi abstraite, et donc en rupture vis-à-vis de tout système de représentation ; d'ailleurs, toute une partie de notre civilisation est issue d'une culture iconoclaste.

Distinguer le statut des images.

L'image peut en effet avoir différentes fonctions, selon son statut : image publicitaire, image cultuelle, image issue d'un reportage journalistique, affiche politique, peinture abstraite ou film de propagande. Chaque type d'image entraînera de fait des lectures extrêmement variées. Dès lors, une méthodologie sera proposée afin d'analyser, et ce d'une manière exhaustive, tous types d'images : contextualisation de l'image ; différents « outils » pour décrire l'image d'un point de vue plastique ; ainsi que les nombreux enjeux iconographiques et sémantiques.

Première esquisse bibliographique, concernant la thématique de « l'image ».
– Arnheim R., La pensée visuelle, Paris, Flammarion, 1976.
– Benjamin W., L’œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique, Paris, Allia, 2003.
– Besançon A., L'image interdite, Paris, Gallimard, 1994.
– Chateau D., L'Héritage de l'art. Imitation, tradition et modernité, Paris, L'Harmattan, 1998.
– (Collectif / Groupe μ), Traité du signe visuel. Pour une rhétorique de l'image, Paris, Seuil,
1992.
– Didi-Huberman G., Devant l'image. Question posée aux fins d'une histoire de l'art, Paris,
Minuit, 1990.
– Didi-Huberman G., Devant le temps. Histoire de l'art et anachronisme des images, Paris,
Minuit, 2000.
– Didi-Huberman G., Fra Angelico - Dissemblance et Figuration, Paris, Flammarion, 1990.
– Didi-Huberman G., Ce que nous voyons, ce qui nous regarde, Paris, Minuit, 1992.
– Duborgel B., Images et temps, Saint-Étienne, P.U.S.E., 1985.
– Durand G., Les structures anthropologiques de l'imaginaire. Introduction à l'archétypologie
générale, Paris, Dunod, 1992.
– Gagnebin M., Pour une esthétique psychanalytique. L'artiste, stratège de l'Inconscient,
Paris, P.U.F., 1994.
– Gombrich E. H., L'art et l'illusion. Psychologie de la représentation picturale, Paris,
Gallimard, 1987.
– Marin L., De la représentation, Paris, Seuil / Gallimard, 1994.
– Mondzain M-J., Le commerce des regards, Paris, Seuil, 2003.
– Mondzain M-J., L'image peut-elle tuer ?, Paris, Bayard, 2002.
– Morizot J., Qu'est-ce qu'une image ?, Paris, Vrin, coll. « Chemins philosophiques », 2005.
– Saint-Martin F., L'immersion dans l'art, Québec, Presses de l'Université du Québec, 2010.
– Wunenburger J-J., Philosophie des images, Paris, P.U.F., 1997.
– Wunenburger J-J., L'imaginaire, Paris, P.U.F., 2003.

mise à jour le 12 janvier 2018


Université Lumière Lyon 2