agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR Temps et Territoires Portails : www - étudiants - personnels UFR Temps et Territoires

Vous êtes ici : fr > Formations > Licences > L2 - L3 Histoire de l'art et archéologie > UE - Histoire de l'art, archéologie > 2e année > 2017 - 2018 - S3 - CM - Art et architecture contemporains

2017 - 2018 - S3 - CM - Art et architecture contemporains

 
2BCHA013

L’art des années soixante aux Etats-Unis. Contre-culture, contestation, liberte
Annie Claustres

On n’adoptera pas une temporalité linéaire pour l’appréhension de ce cours, mais une méthode historiographique transversale fondée sur des attitudes et sensibilités artistiques relevant d’un engagement politique qui milite pour la quête d’une liberté émancipatrice, la revendication de la contre-culture, la lutte contre l’hégémonie des médias et du marché de l’art dans un pays dévasté entre autres par la guerre du Vietnam. Il en résulte des pratiques artistiques innovantes dont la force de frappe au-delà des années soixante est patente : vidéo, performance féministe, art du paysage, cinéma expérimental, peinture hypnotique, entre autres. On s’attachera à sensibiliser les étudiants aux relations entre arts visuels, historicité et problématique tant au niveau esthétique que socio- politique afin de revisiter une histoire de l’art contemporain du XXe siècle structurée selon une succession de mouvements, car les « ismes » de l’art ne sont plus opératoires dans notre temps présent.

On n’adoptera pas une temporalité linéaire pour l’appréhension de ce cours, mais une méthode historiographique transversale fondée sur des attitudes et sensibilités artistiques relevant d’un engagement politique qui milite pour la quête d’une liberté émancipatrice, la revendication de la contre-culture, la lutte contre l’hégémonie des médias et du marché de l’art dans un pays dévasté entre autres par la guerre du Vietnam. Il en résulte des pratiques artistiques innovantes dont la force de frappe au-delà des années soixante est patente : vidéo, performance féministe, art du paysage, cinéma expérimental, peinture hypnotique, entre autres. On s’attachera à sensibiliser les étudiants aux relations entre arts visuels, historicité et problématique tant au niveau esthétique que socio- politique afin de revisiter une histoire de l’art contemporain du XXe siècle structurée selon une succession de mouvements, car les « ismes » de l’art ne sont plus opératoires dans notre temps présent.

Plan du cours
Introduction : histoire des sensibilités

Le quotidien en question
- Les images de la société de consommation
- La culture matérielle
- Critique de la télévision

Le corps en question
- L’exposition The Responsive Eye
- Des objets spécifiques
- Performance et féminisme

Contrer le musée
- La dématérialisation de l’œuvre d’art
- Critique de l’œuvre d’art comme marchandise
- Explorer les grands paysages

1. Introduction. Power Point générique. L’art et la culture visuelle en question.
2. Une nouvelle sensibilité : le Black Mountain College, Rauschenbeg et Jasper Johns
3. Critique de la culture de masse en peinture : Warhol, Lichtenstein et Ruscha
4. Critique de la culture de masse en peinture : une nouvelle abstraction
5. La culture matérielle : Good Design, Oldenburg et Kienholz
6. Critique de la télévision : naissance de l’art vidéo (Nam June Paik et Bruce Nauman]
7. Le corps : L’exposition The Responsive Eye et le regard hypnotique sur la côte ouest
8. Le corps : Robert Morris, Louise Bourgeois et Eva Hesse
9. Performance et féminisme : Carolee Shneemann et Yayoi Kusama
10. Ladématérialisationdel’œuvred’art
11. Critique de l’œuvre d’art comme marchandise : l’art conceptuel
12. Explorer les grands paysages : la terre comme matériau

Bibliographie
[PDF - 511 Ko]


 

mise à jour le 25 septembre 2017


Université Lumière Lyon 2