agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR Temps et Territoires Portails : www - étudiants - personnels UFR Temps et Territoires

Vous êtes ici : fr > Formations > Licences > L2 - L3 Histoire de l'art et archéologie > UE - Histoire de l'art, archéologie > 3e année Histoire de l'Art > 2016 - 2017 - S6 - TD – Arts et cultures visuels

2016 - 2017 - S6 - TD – Arts et cultures visuels

 
Annie CLAUSTRES

Arts de l’objet, design et culture matérielle L’art contemporain japonais ou la mondialisation en question (1945-2017)
Les déflagrations nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki éloignent définitivement toute curiosité orientaliste de bon aloi envers la culture japonaise dans le contexte de l’histoire de l’art du temps présent. La violence de ces évènements historiques va favoriser l’émergence d’une modernité artistique au Japon tant au niveau régional, national, international, puis dans le contexte de la mondialisation à partir des années 1970. On étudiera le déploiement de cette modernité en s’attachant à un exemple spécifique, celui des arts de l’objet, du design et de la culture matérielle. Il conviendra d’interroger la spécificité des créations artistiques au regard des concepts esthétiques fondamentaux de la culture japonaise, de l’histoire des arts ancestraux, de la relation à la nature, et des enjeux politiques du pays. Il ne s’agira pas de concevoir des influences artistiques entre Occident et Orient, mais d’analyser les interactions culturelles en respectant l’éthique de l’altérité, voire de l’identité nationale. Ce cours a pour ambition de sensibiliser les étudiants à la problématique de la mondialisation afin de leur transmettre les enjeux fondamentaux d’une mutation esthétique et historiographique.

Bibliographie

BARTHES, Roland, L’empire des signes (1970 ̧ Seuil, coll. Points-Essais, Paris, 2005 (2007).
BOUISSOU, Jean-Marie (éd.), Esthétiques du quotidien au Japon (2010), Institut Français de la Mode, Editions du Regard, Paris, 2014.
CHONG, Doryun (dir.), cat. Tokyo. 1955-1970 A New Avant-Garde, The Museum of Modern Art, New York, 2012-2013.
DOGEN (maître), Le Trésor du Zen, Albin Michel, Paris, 1986.
FUKAGAWA, Masafumi, KASHIWAGI, Hiroshi (dir.), cat. WA : l’harmonie au quotidien – Design japonais d’aujourd’hui, Maison de la culture du Japon, Paris, 2008-2009.
HA THUC, Caroline, Nouvel art contemporain japonais, Scala, coll. Sentiers d’art, Paris, 2012.
JOUSSET, Marie-Laure (dir.), cat. Design japonais 1950-1995, Forum du Centre Georges Pompidou, Paris, 1996.
KOYAMA-RICHARD, Brigitte, L’Animation japonaise, du rouleau peint aux Pokémon, Flammarion, Paris, 2010.
LUCKEN, Michael, L’art du Japon au vingtième siècle. Pensée, formes, résistances, Hermann / Editeurs des sciences et des arts, Paris, 2001.
MENEGAZZO, Rossella, PIOTTI, Stefania éd.), WA. The essence of japanese design, Phaidon Press, New York, 2014.
PELLETIER, Philippe, La Fascination du Japon. Idées reçues sur l’archipel japonais ̧ Le Cavalier Bleu, Paris, 2015 (2ème édition revue et augmentée).
SABOURET, Jean-François (dir.), Japon, peuple et civilisation, La Découverte, Paris, 2004.
STANLEY-BAKER, Joan, L’Art japonais (1984), Thames & Hudson, Paris, 1984. Hayao MIYAZAKI et les maîtres de l’animation japonaise, Numéro Spécial, Les InRocks2, 2014.
TAKASHINA, Shûji, VIATTE, Germain (dir.), cat. 1910 Japon des avant-gardes 1970, Musée national d’art moderne – Centre Pompidou, Paris, 1986.
TANIZAKI, Junichiro, Eloge de l’ombre (1933), trad. du japonais par René Sieffert, Verdier, Lacrasse, 2011 (1978).

mise à jour le 10 février 2017


Université Lumière Lyon 2